06 15 18 08 04

La mort est perçue en chamanisme comme une transition, le passage entre 2 réalités.
C’est la fin de notre corps physique et de notre ego, pas de notre identité.

Aborder ce sujet permet de se libérer et d’envisager la vie plus sereinement. C’est aussi une façon de mourir à qui nous ne sommes pas, revenir à notre être authentique.

 Le chamane peut avoir un rôle de « passeur d’âmes » à jouer lorsqu’une âme n’arrive pas à voyager jusqu’au Royaume de la Mort. Cette pratique est aussi appelée « psychopompe » (du grec qui signifie « guide des âmes) : il s’agit de conduire les âmes décédées vers l’au-delà.

Il accompagne également le deuil des personnes qui restent grâce à des rituels.